Augustin : « Le commencement des œuvres bonnes, c’est la confession des œuvres mauvaises »

Prêtez attention à cet extrait d’une homélie sur l’Evangile de Jean d’Augustin d’Hippone (354-430) :
« Quand tu commences à détester ce que tu as fait, c’est alors que tes œuvres bonnes commencent parce que tu accuses tes œuvres mauvaises. Le commencement des œuvres bonnes, c’est la confession des œuvres mauvaises.Tu fais la vérité et tu viens à la Lumière. Qu’est-ce à dire : Tu fais la vérité ? Tu cesses de te louer, de te flatter de t’aduler, de te dire : Je suis juste, alors que tu es injuste ; tu commences alors à faire la vérité. Et tu viens à la Lumière pour manifester que tes œuvres sont faites en Dieu, car cela même qui te déplaît, ton péché, ne te déplairait pas si Dieu ne t’éclairait pas et si sa vérité ne le montrait pas à tes yeux. Au contraire, celui qui, même après avoir été averti n’en continue pas moins à aimer ses péchés prend en haine la Lumière qui l’avertit, et il la fuit pour que ses œuvres mauvaises qu’il aime ne soient point découvertes.
Mais celui qui fait la vérité accuse les maux qui sont en lui : il ne s’épargne pas, il ne se pardonne pas pour que Dieu lui pardonne, car ce qu’il veut que Dieu lui pardonne, il le reconnaît lui-même, et il vient à la Lumière à qui il rend grâce de lui avoir montré ce qu’il devait haïr en lui, il demande à Dieu : « Détourne ta face de mes péchés » (Ps 50.11). Et dans quels sentiments le dit-il s’il n’ajoute pas : « Parce que, mon forfait, je le connais et que mon péché est sans cesse devant moi » (Ps. 50.5) ? Tiens devant toi ce que tu ne veux pas qui soit devant Dieu.
Mais si tu rejettes ton péché derrière toi, Dieu te le remettra devant les yeux, et il le retournera sous tes yeux quand ce ne sera plus pour la pénitence le temps de porter fruit. »

Augustin, Homélies sur l’Evangile de Jean, Tract. XII, 13, pp. 661-663. Crédit : X. Lavie.

Ces ressources pourraient vous intéresser :

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur, professeur de théologie dans différentes institutions montréalaises (Québec), et directeur des formations #Transmettre. Il est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary) et il vient de défendre avec succès sa thèse de doctorat en Ancien Testament (University of Aberdeen). Guillaume est marié à Elodie. Ensemble, ils sont les heureux parents de Jules.