Commençons 2022 par la prière

 

Permettez moi de vous souhaiter en premier lieu une belle et sainte année 2022. Qu’elle soit l’occasion pour vous d’être plus proche de Christ et davantage conscient de sa grâce à votre égard.

C’est donc une nouvelle année qui commence de manière fort semblable à la précédente. Voici ce que j’écrivais l’année dernière à la même date :

Cette étrange année 2020 vient donc de se terminer. À bien des égards, elle n’aura pas été bonne, même s’il est vrai que chacun l’aura vécu différemment. Nous entamons l’année 2021  dans un monde soumis à la pandémie de Covid-19 et des sociétés occidentales profondément clivées. Dans de nombreux pays, les rassemblements d’Église sont considérablement limités, voire interdits, et rien n’indique que les choses vont rapidement évoluer en 2021.

 

Qu’y a-t-il de nouveau en ce début d’année 2022 ? Pas grand chose… Hier (ou plutôt devrais-je dire « l’année dernière ») je vous encourageais à prier ardemment pour conclure 2021 (voir ici). Puis-je vous suggérer d’en faire de même alors que 2022 commence ?

Voici quelques sujets pour vous y aider (très semblables à ceux de l’année dernière !) :

 

(1)  Prions pour que nous puissions nous soumettre à la volonté et à la souveraineté de Dieu, alors que nous ne voyons toujours pas la fin de cette pandémie.

(2) Prions pour que nous nous souvenions chaque jour de cette année 2022 que Dieu fait concourir à notre bien absolument toutes nos circonstances. Ce qu’il fait est ce qu’il y a de meilleur pour nous ; c’est ainsi qu’il nous forme à la ressemblance de Christ (Ro 8.29)

(3) Prions pour que notre objectif suprême soit Christ, sa gloire, et sa renommée. Que nous consacrions encore plus d’énergie à le proclamer.

(4) Prions pour que nous chérissions encore davantage la Parole de Dieu cette année, que nous apprenions de nouvelles choses en la sondant, et surtout que nous la mettions encore plus rigoureusement en pratique.

(5) Comme chaque début d’année, prions afin que nous nous attaquions sans aucune pitié aux idoles qui trainent (et qui trônent) encore dans nos coeurs, y compris celles que nous n’avons pas voulu effleurer du doigt jusqu’ici.

(6) Prions que nous soyons moins centrés sur nous mêmes, délivrés de toute forme d’égocentrisme, et que nous apprenions à faire passer les autres avant nous-mêmes.

(7) Prions pour que nous puissions pardonner comme Christ a pardonné. Prions pour que nous soyons capables de bénir jusqu’à nos ennemis les plus acharnés. Prions pour que nous ne soyons pas empoisonné par l’amertume et que notre joie soit complète en Jésus.

(8) Prions pour que la repentance soit notre lot quotidien, que nous soyons prompt à nous repentir, et que nous ne soyons pas résistant à l’action de l’Esprit de Dieu sur notre conscience.

(9) Prions que la joie de notre salut soit ravivée, amplifiée, et qu’elle brille telle une torche incandescente de manière à ce que tous la voient.

(10) Prions pour nous apprenions à bien compter nos jours, et que nous agissions en conséquence.

 

 

Et, si Dieu vous le met à coeur, pourquoi ne pas prier pour nous et avec nous cette année ? Pour ce faire, cliquez ici.

Que Dieu soit avec votre esprit et avec le notre en 2022.

 

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur, professeur de théologie, et directeur des formations #Transmettre. Docteur en théologie (Ph.D., University of Aberdeen, 2021), il est l'auteur du livre Je répandrai sur vous une eau pure : perspectives bibliques sur la régénération baptismale (2018, Éditions Impact Academia) et a contribué à plusieurs ouvrages collectifs. Guillaume est marié à Elodie et est l'heureux papa de Jules et de Maël