L’union avec Christ est indissoluble

 

Voici une courte réflexion de John Flavel (1627-1691) sur l’union avec Christ et la sécurité éternelle du croyant qui en découle  :

Un lien éternel existe entre le croyant et Christ. Sous ce jour, cette union surpasse toute autre. La mort dissout le tendre lien qui unit mari et femme, ou des amis intimes. Elle brise aussi l’union de l’âme avec le corps, mais elle ne peut pas détruire celle qui unit Christ avec l’âme.

Les liens de cette union ne périssent pas dans la tombe. «Qui nous séparera de l’amour de Christ ?», demande l’apôtre Paul (Romains 8:35). Il défie tous ses ennemis, et il trouve sa victoire dans la solidité de cette union face à tous les dangers qui semblent la menacer.

Il en est de Christ et de nous dans cette union mystique comme il en est de lui pour l’union hypostatique de ses deux natures. Sa mort ne put pas dissoudre cette dernière union, même quand le fut l’union naturelle qui liait son âme à son corps.

L’union mystique, spirituelle, de mon être avec Christ ne peut pas non plus être dissoute, quand bien même la mort brise l’union qui existe avec ceux qui sont les plus proches, et même celle qui lie mon corps et mon âme. Dieu se fait appeler le Dieu d’Abraham longtemps après le retour du corps du patriarche à la poussière.

 

 

 

Ces ressources pourraient vous intéresser :

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur, professeur de théologie, et directeur des formations #Transmettre. Docteur en théologie (Ph.D., University of Aberdeen, 2021), il est l'auteur du livre Je répandrai sur vous une eau pure : perspectives bibliques sur la régénération baptismale (2018, Éditions Impact Academia) et a contribué à plusieurs ouvrages collectifs. Guillaume est marié à Elodie et est l'heureux papa de Jules et de Maël