Littérature des origines et prophéties préexiliques : le cas des « dé-créations »

 

Lors de la dernière réunion des professeurs de la Faculté de Théologie Evangélique de Montréal (FTE-Acadia), le 19 octobre 2021, j’ai eu l’occasion d’exposer l’un des aspects de ma recherche doctorale. Cette présentation évaluait la réception des récits bibliques de la création dans la littérature prophétique préexilique, notamment en Osée 4.1-3, Sophonie 1.2-3, et Jérémie 4.23-26.

Trois objectifs :

(i) Identifier la nature et l’intensité des connexions intra-bibliques,
(ii) Évaluer la direction de l’emprunt,
(iii) Proposer quelques pistes de réflexion sur la formation des « textes des origines » du Pentateuque.

 

Pour les plus « geek » de nos lecteurs, nous avons décidé de mettre à disposition l’intégralité de cette intervention. Quelques notions d’hébreu vous seront sans doute utiles. Nous vous conseillons également d’écouter nos podcasts sur la théorie documentaire et sur les (prétendues) divergences chronologiques de la Genèse.

 

 

Si le sujet de l’exégèse intra-biblique vous intéresse, consultez l’article de Guillaume Bourin dans la Revue Réformée (ici).

 

Ces ressources pourraient vous intéresser :

 

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur, professeur de théologie (SEMBEQ • FTE-Acadia • ITF), et directeur des formations #Transmettre. Docteur en théologie (University of Aberdeen, 2021), il est également titulaire de deux masters (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary). Guillaume est l'auteur du livre Je répandrai sur vous une eau pure : perspectives bibliques sur la régénération baptismale (2018, Éditions Impact Academia) et a contribué à plusieurs ouvrages collectifs. Son épouse et lui sont les heureux parents de Jules.