Qui sont les Néthiniens ?

 

[En photo, le Cylindre de Cyrus qui décrit la manière dont ce roi de la dynastie des Achéménides a conquis Babylone en 539 av. J.C.] 

 

Mon épouse et moi-même lisons la Bible au travers du plan de lecture de Murray M’Cheyne cette année (si vous n’avez toujours pas choisi votre plan, cet article de Stéphane Kapitaniuk en recense plusieurs). Alors que nous lisions Esdras 2 chacun de notre côté, la mention des Néthiniens (Esdras 2.43) et celle des serviteurs de Salomon (Esdras 2.55) a suscité notre intérêt.

Que sont ces deux groupes ? Et que signifie cette mention des « serviteurs de Salomon » au retour d’exil ? Voici quelques éléments de réponse.

 

 

Les Néthiniens

Esdras 8.20 indique que David et ses fonctionnaires avaient fondé l’ordre des Néthiniens pour servir d’assistants aux Lévites. Le terme hébreu nĕtîhîm signifie « ceux qui sont donnés » ou « dévoués », ce qui constitue une variante de la manière dont Dieu décrit les Lévites en Nombres 8.16 : « ils me sont entièrement donnés (nĕtunîm) du milieu des enfants d’Israël ».

De toute évidence, ces hommes étaient dévoués à des tâches subalternes. En effet, la présence de quelques noms étrangers dans la liste suggère qu’une partie de ces groupes ont été formés à la suite des conquêtes de David et qu’ils étaient composés d’immigrants ou peut être de prisonniers de guerre. Cette situation n’est pas sans rappeler celle des Gabaonites (cf. Jos 9.27).

Peu de temps avant le retour d’exil, Ézéchiel avait prêché contre l’utilisation d’étrangers « incirconcis de cœur et de chair » dans le sanctuaire (Ézéchiel 44.6-8), et certains commentateurs estiment qu’il s’agit d’une attaque contre les Néthiniens. Cependant, il est peu probable que le prophète vise l’ordre dans son ensemble ; il cible plutôt un groupe d’étrangers refusant de se soumettre aux obligations de l’alliance mosaïque. Si, durant l’exil, les Israélites avaient entretenu le moindre doute au sujet des Néthiniens, ces derniers n’auraient pas pu prendre part à la première phase du retour à Jérusalem.

 

 

Les descendants des serviteurs de Salomon

Ce groupe est étroitement lié au précédent – les deux sont d’ailleurs combinés dans le total du v.58. Il est possible que Salomon ait recruté d’autres hommes pour les adjoindre aux Néthiniens de David. Les tâches qui leurs sont attribuées, cependant, semblent davantage séculières. Une possible trace de leurs activités, ou de celles de leurs ancêtres, se trouve dans les mots sophéreth (« scribe », v.55) et pokéreth-hatsebaïm (« gardien des gazelles », v.57).

La seule autre mention de cette communauté se trouve dans les passages parallèles de Néhémie 7.57-59 et Néhémie 11.3, deux textes où ils sont de nouveau mentionnés au côté des Néthiniens.

 

 

 

Ces ressources pourraient vous intéresser :

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur, professeur de théologie, et directeur des formations #Transmettre. Docteur en théologie (Ph.D., University of Aberdeen, 2021), il est l'auteur du livre Je répandrai sur vous une eau pure : perspectives bibliques sur la régénération baptismale (2018, Éditions Impact Academia) et a contribué à plusieurs ouvrages collectifs. Guillaume est marié à Elodie et est l'heureux papa de Jules et de Maël