Peut-on faire confiance aux récits des Évangiles sur la résurrection ?

 

Les chrétiens du monde entier, les évangéliques en particulier, s’apprêtent à célébrer Pâques dans quelques jours et à tourner leurs regards vers la résurrection de Jésus, évènement fondateur du christianisme et gage de sa victoire sur la mort et sur les puissances des ténèbres. Mais c’est également sur cet évènement que se focalisent les doutes de la plupart des sceptiques modernes et même de certaines dénominations chrétiennes.

La question mérite donc d’être posée : les croyants évangéliques ont-ils raison d’insister sur l’historicité de la résurrection de Jésus ? Existe-t-il des éléments concrets pour appuyer cette conviction ? Dans deux articles récents écrits pour le compte de SOLA, je me suis attaché à évaluer deux faisceaux d’indices régulièrement décriés et pourtant toujours aussi probants : le tombeau vide et les apparitions post-résurrections.

  • Le premier article est accessible ici et répond aux principales théoriques critiques pour expliquer le tombeau vide.
  • Le deuxième article (ici) adopte la même approche, mais se focalise sur les dix apparitions post-résurrection contenues dans les Évangiles.

 

Bonne lecture !

 

 

 

 

Ces ressources pourraient vous intéresser :

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur, professeur de théologie, et directeur des formations #Transmettre. Il est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary) et il vient de défendre avec succès sa thèse de doctorat en Ancien Testament (University of Aberdeen). Il est l'auteur du livre Je répandrai sur vous une eau pure : perspectives bibliques sur la régénération baptismale (2018, Éditions Impact Academia) et a contribué à plusieurs ouvrages collectifs. Guillaume est marié à Elodie. Ensemble, ils sont les heureux parents de Jules.