Charles Spurgeon sur la déchéance du coeur de l’homme

Vous n’avez aucun mérite. Si l’on s’en tenait à vos oeuvres, jamais vous ne pourriez avoir accès à Dieu, jamais il n’écouterai vos prières.

Vous êtes en effet totalement dépravé. Le fait même que Dieu prête l’oreille à vos cris est une grâce, comme le rappelle Spurgeon :

L’homme n’est qu’une masse puante de corruption, c’est un fait. Son âme toute entière est par nature tellement avilie et dépravée qu’aucune description -même en langage inspiré !- ne saurait en exprimer la bassesse.

Dans la meilleure des prières de l’humain le plus consacré ayant vécu sur cette terre, il y avait suffisamment de péchés pour la rendre abominable devant Dieu.

Souvenons-nous de la réalité de notre déchéance, et remercions ce Dieu saint et parfait qui nous accorde en Christ ce libre accès au trône de la grâce !

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur, professeur de théologie, et directeur des formations #Transmettre. Il est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary) et il vient de défendre avec succès sa thèse de doctorat en Ancien Testament (University of Aberdeen). Il est l'auteur du livre Je répandrai sur vous une eau pure : perspectives bibliques sur la régénération baptismale (2018, Éditions Impact Academia) et a contribué à plusieurs ouvrages collectifs. Guillaume est marié à Elodie. Ensemble, ils sont les heureux parents de Jules.