Prendre plaisir dans la souveraineté de Dieu, même quand ça va mal

 

Pascal Denault apportait hier une prédication chargée d’émotions en raison des contraintes imposées aux Églises du Québec en ces temps de pandémie (à écouter ici). Il y mentionne une belle citation de John Flavel (1628-1691) :

Il y a un grand plaisir pour le peuple de Dieu à observer la providence divine.

La providence ne les amène pas seulement au ciel, mais elle amène le ciel dans leur cœur dès à présent. Le Dieu très sage dirige toutes choses de manière providentielle pour sa propre louange et le bonheur de son peuple, même si le monde entier est occupé à régler ses voiles et à ramer dans une direction contraire aux desseins de Dieu.

C’est un grand plaisir de constater comment le monde réalise les desseins de Dieu en s’y opposant ; comment il accomplit sa volonté en y résistant ; comment il multiplie son Église en la répandant.

 

Frères et soeurs, commençons cette semaine en nous armant de cette pensée : Dieu est souverain, rien de ce qui arrive n’est en dehors de son plan. Et que nos coeurs soient affermis en ce lundi matin !

 

 

 

Ces ressources pourraient vous intéresser :

 

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur, professeur de théologie, et directeur des formations #Transmettre. Docteur en théologie (Ph.D., University of Aberdeen, 2021), il est l'auteur du livre Je répandrai sur vous une eau pure : perspectives bibliques sur la régénération baptismale (2018, Éditions Impact Academia) et a contribué à plusieurs ouvrages collectifs. Guillaume est marié à Elodie et est l'heureux papa de Jules et de Maël