4 questions à Nicolas Fouquet sur la Bible et les jeux de société

 

À l’occasion de la sortie du jeu de société « Fouilles en Galilée« , Guillaume Bourin a interrogé Nicolas Fouquet, l’un des porteurs du projet. Nicolas travaille pour différentes oeuvres chrétiennes, notamment pour le SEL.

**

 

Guillaume Bourin (GB) : Nicolas, tu travailles à plein temps pour l’Evangile, et nous avons déjà eu l’occasion de t’interroger quant à certains projets dont tu avais la charge. Mais voici que, sur ton compte Twitter, nous apprenons que tu es « auteur de livres et de jeux de société. » Quel est le rapport entre les jeux de société et ton travail au service de l’Evangile ?

Nicolas Fouquet (NF) : Je travaille pour une partie de mon temps au SEL, l’ONG protestante de solidarité internationale. Je m’y occupe de sensibiliser les chrétiens aux questions de solidarité et de pauvreté. Cela peut passer par la création de différents outils. C’est dans ce cadre que j’ai eu l’occasion de créer mon premier jeu de société, « Les villageois de Baobila ». Il s’agissait d’un jeu semi-coopératif ayant pour objectif de mieux comprendre les rouages de la lutte contre la pauvreté dans le contexte rural d’un pays en développement.

Fort de cette expérience, j’ai eu l’occasion de cocréer un second jeu de société avec trois autres personnes. Celui-ci s’appelle « Fouilles en Galilée ». Ce projet a été mené en parallèle de mes activités professionnelles et il s’agit cette fois d’un jeu biblique. Cette édition permet de jouer, au choix, sur le livre de la Genèse ou sur l’Évangile de Jean.

 

 

(GB) : Comment l’idée d’aborder la Bible via des jeux de société est-elle née ? Quels sont les objectifs ? 

(NF) : La genèse de ce projet est originale. J’ai participé il y a un an à HackmyBible, un événement organisé par l’Alliance biblique française. L’idée est de réunir le temps d’un week-end des personnes aux profils variés et de les faire travailler sur des projets innovants autour de la Bible. C’est de cette façon que j’ai rencontré les personnes qui sont par la suite devenues les autres cocréateurs du jeu. Je ne les connaissais pas auparavant. Le cadre était alors posé. Il nous fallait travailler sur un jeu de société biblique.

Il existe peu de vrais jeux de société bibliques (pas juste des quiz de connaissance ou des jeux de l’oie adaptés). Pourtant, je suis convaincu du bénéfice qu’ils peuvent apporter. Les jeux ont une dimension ludique qui peut faire s’intéresser à la Bible des publics un peu plus éloignés. Ils ont également des vertus pédagogiques. Dans le cadre de « Fouilles en Galilée », le jeu permet de mieux comprendre la structure des livres bibliques et de favoriser la mémorisation de versets par exemple.

 

 

(GB) : En quoi consiste ce jeu ? 

(NF) : Le jeu nous plonge en 2084. L’humanité n’utilise plus de papier car toute l’information est numérisée sur Internet. Malheureusement, une terrible panne informatique de niveau mondial engendre la perte de toutes ces précieuses données. La Bible n’y échappe pas. Elle aussi a disparu. Le choc est énorme ! Quelques années plus tard, de nombreux fragments sont retrouvés en Galilée. Ces manuscrits dateraient des premiers siècles de l’Église et permettraient de reconstituer certains livres bibliques. Les plus grands archéologues sont dépêchés sur place. Vous êtes l’un d’eux.

Pour 3 à 5 personnes, à partir de 12 ans, « Fouilles en Galilée » invite donc les joueurs à endosser leur plus belle tenue d’archéologue afin de reconstituer les livres bibliques. Chacun gagne des points quand il arrive à placer correctement un texte biblique sur le plateau de jeu. Les joueurs disposent également d’actions « bonus » qui, avec une bonne stratégie, peuvent leur permettre de renverser le cours de la partie.

 

(GB) : Donne-nous trois raisons de nous procurer ce jeu !

(NF) : Seulement trois… ! Voici :

  1. Vous appréciez les temps de convivialité ? Et en tant que chrétien, l’édification est importante à vos yeux ? Le jeu « Fouilles en Galilée » vous permet de répondre à ces deux préoccupations. Vous pouvez passer un bon moment ludique tout en testant et améliorant vos connaissances bibliques.
  2. Faites acheter un (ou plusieurs) exemplaires du jeu par votre Église. Vous avez là un bel outil pour animer une soirée de groupe de jeunes, proposer une après-midi d’Église un peu différente ou encore terminer une série d’études bibliques sur le livre de la Genèse ou l’Évangile de Jean.
  3. Si le jeu sort en librairie chrétienne fin novembre, il est actuellement en prévente à tarif préférentiel jusqu’à la fin du mois d’octobre. Autant le précommander maintenant et profiter d’un prix plus attractif. Une bonne idée de cadeau à offrir ou à s’offrir à l’approche des fêtes de fin d’année.

 

Merci Nicolas ! 

 

 

Ces ressources pourraient vous intéresser :

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Alex Lopez est l'éditeur du podcast Que dit la Bible ? et de la série d'entretiens du Bon Combat baptisée 4 questions. Il étudie la théologie et le counseling biblique au Séminaire Évangélique Baptiste du Québec (SEMBEQ) et à la Fondation du Counseling Biblique. Alex est marié à Natacha.