Non, satan ne paie jamais ce qu’il promet

Non, satan n’est pas digne de confiance. Non, ses promesses ne valent rien, comme le rappelle Thomas Brooks (1606-1680) :

Satan promet le meilleur, mais il rémunère avec le pire : il promet l’honneur et paie avec la honte, il promet le plaisir et mais s’acquitte au moyen de la souffrance, il promet le profit et règle avec la perte.

Mais Dieu paie ce qu’il promet, et toutes ses rémunérations sont faites en or pur.

 

Toutes les promesses de bonheur que le péché nous offre sont illusoires. Seul Dieu paie ce qu’il promet. Tâchons de nous en souvenir tous les jours de notre vie

 

 

Ces ressources pourraient vous intéresser :

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur, professeur de théologie, et directeur des formations #Transmettre. Il est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary) et il vient de défendre avec succès sa thèse de doctorat en Ancien Testament (University of Aberdeen). Il est l'auteur du livre Je répandrai sur vous une eau pure : perspectives bibliques sur la régénération baptismale (2018, Éditions Impact Academia) et a contribué à plusieurs ouvrages collectifs. Guillaume est marié à Elodie. Ensemble, ils sont les heureux parents de Jules.