Ne vous plaignez pas de 2020, plaignez-vous de votre mauvais coeur

 

L’année 2020 est-elle la pire de l’histoire ? Pas si sûr (lisez donc cet article). Dans tous les cas, comme le rappelait Pascal Denault dans sa prédication la plus récente, il est important d’aborder la fin de cette année avec les idées claires. Aussi mauvaise que l’année écoulée ait été, votre coeur est bien plus mauvais encore.

Lisez cet important rappel de Charles Bridges :

C’est de la folie de se plaindre du présent siècle mauvais, alors qu’il y a tellement davantage de raisons de se plaindre de nos mauvais cœurs, car si le cœur des hommes était meilleur, les temps le seraient également. […]

Si les temps sont mauvais, que faisons-nous pour les rendre meilleurs ? N’avons-nous pas contribué à les rendre pires ? Et le fait de murmurer ne les aggrave-t-il pas davantage ? Pourrions- nous changer les nuages en soleil et serait-ce vraiment à notre avantage ? Notre Père, infiniment sage et bienveillant, ne sait-il pas mieux ce qui est à notre avantage que les dictats de notre pauvre condition déchue?

Ce n’était pas notre destin de naître dans les jours passés et, soi-disant, meilleurs. Mais il est certainement de notre devoir de tirer profit de tout ce qui nous apparait mauvais en nous soumettant joyeusement à ce que nous ne pouvons pas changer. À chaque époque, il y aura des gens pour murmurer et se plaindre.

Quant à nous, laissons Dieu faire son travail et occupons-nous du nôtre, qui n’est pas tant de changer le monde, mais de changer nous-mêmes afin de servir notre propre génération par la volonté de Dieu, en laissant la méchanceté de l’époque où nous vivons nous rendre plus sages, plus circonspects et plus humbles.

– Charles Bridges (1794-1869)

 

Que le Seigneur nous garde de nous plaindre ou de sombrer dans l’amertume, en ces derniers jours de 2020. Comptons sur son pardon, et laissons son Esprit nous transformer dès aujourd’hui et durant l’année qui vient.

 

 

Ces ressources pourraient vous intéresser :

 

 

 

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur, professeur de théologie, et directeur des formations #Transmettre. Il est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary) et il vient de défendre avec succès sa thèse de doctorat en Ancien Testament (University of Aberdeen). Il est l'auteur du livre Je répandrai sur vous une eau pure : perspectives bibliques sur la régénération baptismale (2018, Éditions Impact Academia) et a contribué à plusieurs ouvrages collectifs. Guillaume est marié à Elodie. Ensemble, ils sont les heureux parents de Jules.